lundi 16 mars 2009

"DEMEURER DANS LA CONSCIENCE NUE"


Dans cet ouvrage (Bonheur de la méditation - Éditions Fayard), unique en son genre, Mingyour Rinpotché révèle les bienfaits réels de la méditation en établissant un pont entre les enseignements millénaires du bouddhisme et les découvertes les plus récentes de la science moderne, et plus particulièrement les neurosciences. Il n’est plus question d’opposer science et bouddhisme puisque l’une prouve les effets positifs de l’autre sur le cerveau.

Ainsi, si vous souhaitez découvrir la réalité de l’esprit et du monde par des moyens qui vous sont personnels, vous libérer des schémas de pensée qui voilent votre véritable nature et vous maintiennent dans l’illusion et la souffrance, Y. M. Rinpotché saura vous guider de façon utile et, surtout, rendre les méthodes de méditation accessibles. Grâce à de nombreux exemples, il vous dévoilera en effet que de simples exercices quotidiens de méditation (au bureau, dans le métro ou dans la rue) et de courte durée (un quart d’heure par jour), consistant à laisser aller et venir vos pensées sans y attacher d’importance mais sans les rejeter non plus, peuvent changer votre vision du monde et répondre à vos préoccupations essentielles.

Extrait de la préface de Matthieu Ricard :

Mingyour Rinpotché occupe une place unique dans le dialogue et la coopération entre science et bouddhisme, qui ont pris un essor tout particulier durant la dernière décennie. Bien que son père, maître tibétain renommé, lui ait initialement conseillé d'entreprendre des études philosophiques, à l'âge de treize ans Mingyour Rinpotché décida d'effectuer deux longues retraites contemplatives qui durèrent sept ans. Lors des voyages qu'il fit par la suite de par le monde, il conçut un profond intérêt pour les sciences modernes, et tout particulièrement pour les neurosciences et la physique quantique. Les neurosciences ont pour objet l'étude empirique du phénomène de la conscience, des événements mentaux et des émotions, autant de sujets sur lesquels le bouddhisme se penche depuis 2500 ans. La mécanique quantique, par des méthodes qui lui sont propres, aboutit à une description de la réalité très proche de celle du bouddhisme, selon laquelle le monde des phénomènes est un ensemble de relations, d'événements interdépendants et impermanents, et non une collection d'entités autonomes douées d'existence propre. Mingyour Rinpotché rejoint la démarche du XIVe Dalaï-lama, dont la curiosité pour les découvertes de la science et l'intérêt pour la démarche scientifique elle-même ont conduit à la création de l'institut Mind and Life par le regretté spécialiste des sciences cognitives Francisco Varela et l'avocat Adam Engle. Cet institut réunit autour du Dalaï-lama des scientifiques de haut niveau et organise depuis 1985 une série de rencontres passionnantes. De même que le Dalaï-lama, Mingyour Rinpotché considère le bouddhisme comme étant, avant tout, une science de l'esprit. Cela n'a rien de surprenant, puisque les textes bouddhistes insistent particulièrement sur le fait que toutes les pratiques spirituelles, mentales, physiques ou verbales visent directement ou indirectement à transformer l'esprit. Cependant, comme l'écrit Mingyour Rinpotché, «l'une des principales difficultés que l'on rencontre en essayant d'examiner son esprit est la conviction profonde et souvent inconsciente que l'on est comme on est, et que l'on n'y peut rien changer. J'ai moi-même éprouvé ce sentiment de pessimisme inutile dans mon enfance, et je l'ai constaté très souvent chez les autres au cours de mes voyages dans le monde. Sans même que nous en soyons conscients, l'idée que notre esprit ne peut pas changer empêche d'emblée toute tentative de changement». L'état que nous considérons généralement comme «normal» n'est qu'un point de départ, et non le but que nous devons nous fixer. Notre existence vaut mieux que cela ! Il est possible de parvenir peu à peu à une manière d'être «optimale». Pour ce faire, l'introspection bouddhiste a recours à deux méthodes : l'une analytique, l'autre contemplative. L'analyse consiste à examiner la nature de la réalité, laquelle est essentiellement interdépendante et impermanente, et à évaluer honnêtement les tenants et les aboutissants de nos souffrances et de celles que nous faisons subir aux autres. L'approche contemplative consiste à tourner son attention vers l'intérieur et à observer, derrière le voile des pensées et des concepts, la nature de la «conscience originelle» qui sous-tend toute pensée et permet leur formation. Cette faculté fondamentale de «connaître», que l'on peut appeler «conscience pure», existe en l'absence de constructions mentales et d'objets de pensée.

Comme l'explique Mingyour Rinpotché, «le véritable but de la méditation est de demeurer dans la conscience nue, quoi qu'il se passe ou ne se passe pas dans l'esprit. Peu importe ce qui se présente à vous, restez simplement ouvert et présent à ce phénomène, puis laissez-le disparaître. Si rien ne se produit, ou si les pensées s'évanouissent avant que nous les ayez remarquées, demeurez simplement dans cette clarté naturelle.»

Mingyour Rinpotché

http://eveilimpersonnel.blogspot.com/
Enregistrer un commentaire