jeudi 19 mars 2009

"LA VOIE DE LA CONNAISSANCE"

Imprégné de sagesse traditionnelle Toltèque dès son plus jeune âge, Miguel Ruiz a commencé sa quête intérieure lors de ses études de médecine. Il nous parle ici du processus d’ouverture à la vision spirituelle, source de toute connaissance réelle.

Un accident de voiture, qui fut si grave que je faillis perdre la vie, fut une autre occasion qui me fut offerte de rencontrer la vérité. Il n’y a pas de mots pour expliquer ce que j’ai éprouvé, mais la vérité rendit évident que ce en quoi je croyais était un mensonge. Comme la plupart des gens, je croyais que j’étais mon mental, mon corps physique. Je vis dans mon corps physique; c’est ma demeure, et je peux la toucher. Dans mon expérience du seuil de la mort, je pouvais voir mon corps physique endormi au volant de ma voiture. Si je percevais mon corps physique de l’extérieur de mon corps, il était évident que je n’étais pas mon mental, ni mon corps physique. La question devint alors : Qui suis Je ? À partir du moment où je fis ce face à face avec la mort, je commençai à percevoir une autre réalité. Mon attention s’élargit tant qu’il n’y eut plus ni futur ni passé; il y avait seulement le maintenant éternel. La lumière était partout, et tout était plein de lumière. Je pouvais sentir ma perception traverser ces différentes réalités, jusqu’à ce que je recouvre l’attention, et sois en mesure de me concentrer sur un univers à la fois. J’étais dans la lumière, et c’était un moment de conscience totale, de perception pure. A un certain moment, je sus que la lumière a toute l’information au sujet de toute chose, et que tout est vivant. Je peux dire que j’étais avec Dieu, que j’étais dans la béatitude, que j’étais dans un état d’extase, mais ce ne sont que des mots que je connais.

Après l’accident, ma perception du monde changea encore, parce que je savais, d’une façon plus que théorique, que je ne suis pas ce corps physique. Et je commençai une quête qui était différente de ma quête avant l’accident.

Avant l’accident, le cherchais la perfection, une image pour satisfaire le personnage principal de mon histoire. Après l’accident, je sus que ce que je cherchais était quelque chose que j’avais perdu : moi-même.

Après cette expérience, je ne fus plus le même, parce que je ne pouvais plus croire à mon histoire. J’avais besoin de beaucoup de réponses, et je me mis à lire toutes sortes de livres pour les trouver. Certaines personnes décrivaient une expérience semblable, mais pratiquement personne ne pouvait expliquer ce qui était arrivé. Je terminai mes études de médecine, revins à la maison, et allai voir directement mon grand-père, pour lui raconter mon expérience. Il se mit à rire et dit : «Je savais que la vie te ferait voir la vérité avec la méthode forte. Et c’est ce qui t’est arrivé, parce que tu as toujours été obstiné.»

D’abord, il fut difficile de fonctionner dans la réalité ordinaire; surtout dans un hôpital, exerçant la fonction de médecin. J’avais l’impression que rien n’avait de sens, mais, à certains égards, je fonctionnais mieux. C’est comme si je pouvais voir deux réalités en même temps. Je pouvais voir ce qui est vraiment, mais je pouvais voir aussi les histoires. Et, à un certain moment, ce fut un grand choc de me voir mentir, et de voir mentir tous les gens qui m’entouraient. Je n’avais aucun jugement à ce propos, mais je pouvais voir les gens faire un non-sens de leur vie. Je pouvais les voir créer drame et douleur émotionnelle. Ils étaient bouleversés par des choses qui n’avaient aucune importance. Ils fabriquaient des histoires et mentaient à propos de tout. C’était quelque chose de stupéfiant, voire d’amusant, de les voir faire cela. Mais je devais m’empêcher de rire, parce que je sais qu’ils auraient pris cela personnellement. Ils ne pouvaient pas voir leurs propres histoires, parce qu’ils étaient aveugles.

Les gens ont le droit de vivre comme ils l’entendent. Mais si vous avez eu l’expérience que j’ai décrite, vous pouvez comprendre. Certainement, beaucoup de gens ont eu la même expérience, mais par peur, ils tentent de nier ce qui est arrivé. Souvent, pendant un atelier, je vois des gens aller très haut dans l’amour, et ils comprennent énormément de choses. Mais s’ils voient quelque chose dans leur histoire qu’ils n’aiment pas, ils nient toute l’expérience et prennent la fuite, en émettant beaucoup de critiques. C’est ce qui arrive tout le temps, mais c’est très bien comme ça, parce que c’est toute la vérité qu’ils peuvent manier.

Il m’a fallu beaucoup d’années pour triompher dans le conflit entre la vérité et ce qui n’est pas la vérité, parce que nos mensonges sont très séduisants. La tentation de croire aux mensonges est très forte, mais l’accident de voiture me projeta à un autre point de référence. Et maintenant, je sais qu’il y a une autre réalité, ici et maintenant, et qui est plus que la réalité de lumière et de son que nous percevons ordinairement. Il y a beaucoup de réalités, mais nous ne percevons que celle sur laquelle nous concentrons notre attention.

Je peux dire, selon mon histoire, que la réalité dont j’ai fait l’expérience est une réalité d’amour. L’énergie de l’amour est comme la lumière qui vient du soleil. La lumière du soleil se divise en des milliers de couleurs différentes, et la lumière semble différente selon la surface qui réfléchit la lumière. C’est pourquoi nous pouvons voir des couleurs différentes, des formes différentes. Pour moi, c’est la même chose qui se produit dans cette réalité de l’amour. On perçoit le reflet des émotions venant de chaque objet, et, comme pour la lumière, l’émotion de l’amour semble différente, selon ce qui reflète l’amour. Le corps émotionnel crée une entière réalité devant vos yeux, à la place de la réalité de la lumière. Bien sûr, c’est presque impossible de traduire cela en mots, mais je pense que ça vaut la peine d’essayer.

Je voudrais que vous fassiez usage de votre imagination pour essayer de comprendre ce que je dis. Je voudrais que vous imaginiez que les êtres humains ont été aveuglés pendant des milliers d’années. Nous n’avons aucune idée de l’existence de la lumière, parce que nous ne voulons tout simplement pas ouvrir les yeux. Mais nous développons nos autres sens, et nous créons une réalité entièrement virtuelle grâce au son. Comme des chauves-souris, nous reconnaissons les objets grâce à la résonance du son. Nous donnons un nom à chaque objet, chaque émotion; nous créons un langage, nous créons la connaissance, et nous communiquons grâce au son. C’est notre réalité - une réalité du son.

Alors, comment pouvez-vous expliquer une couleur ou une forme, l’aspect d’un papillon ? Comment pouvez-vous partager cette expérience avec d’autres gens s’ils n’ont jamais vu la lumière ? Comment pouvez-vous croire que la réalité du son soit la seule qui existe ? Maintenant nous pouvons comprendre pourquoi Moïse descendit de la montagne et parla de la «terre promise». Nous pouvons comprendre ce que le Christ ressentit après avoir passé quarante jours dans le désert, quand il parla du Royaume du Ciel. Ou quand le Bouddha eut son grand éveil sous l’arbre de la bodhi, et parla du Nirvâna. Quand vous ouvrez votre oeil spirituel, la première chose que vous dites, est : «Je suis avec Dieu et les anges. Je suis au ciel, au paradis, où tout est si beau. Dans la cité de Dieu, seule la beauté et la bonté existent; il n’y a pas de place pour la peur ou la souffrance. Il n’y a que beauté.» Les gens voient que vous avez changé. Ils voient votre réaction émotionnelle et savent que quelque chose de profond vous est arrivé.

Selon mon point de vue, la réalité dont j’ai fait l’expérience est tout cela ensemble; c’est tout le temps l’extase. Dans ma mythologie personnelle, j’ai fait l’expérience de la réalité de la vérité, la réalité de l’amour. C’est une réalité qui appartient à nous tous, mais, tout simplement, nous ne la voyons pas. Et si nous ne la voyons pas, c’est parce que nous sommes aveuglés par tous les mensonges pluri-millénaires. Si vous pouvez ouvrir ce que j’appelle les yeux spirituels, vous percevrez ce qui est sans les mensonges, et je peux vous assurer que votre réaction émotionnelle sera prodigieuse. Pour vous, que votre histoire soit juste un rêve, ce n’est plus une théorie. Le paradis est la vérité, mais l’histoire que vous percevez maintenant n’est pas la vérité; c’est une illusion.

Ce qui est réel est très beau, et il n’y a pas de mots pour l’expliquer, mais c’est là. Il y a toute une réalité créée par le reflet des émotions, et dans cette réalité, vous pouvez voir que ce qui est réel, c’est votre amour. Je sais que je percevais cette réalité avant d’avoir appris à parler. Je sais que, avant la voix de la connaissance, nous percevions tous cette réalité tout le temps. Ce que vous êtes est quelque chose d’incroyablement magnifique. Et pas seulement les êtres humains, mais aussi chaque animal, chaque fleur, chaque rocher, parce toutes les choses sont pareilles. Quand vous ouvrez votre oeil spirituel, vous voyez la simplicité de la vie. Je suis la vie, et vous êtes la vie. Il n’y a pas d’espace vide dans l’univers, parce que chaque chose est pleine de vie. Mais la vie est une force que vous ne pouvez voir. Vous voyez seulement les effets de la vie, le processus de la vie en action. Vous voyez une fleur s’ouvrir ou un arbre dont les feuilles changent de couleur et tombent sur le sol. Vous voyez un enfant grandir. Vous voyez un humain vieillir. Vous avez le sens du temps, mais ce n’est rien que la réaction de la vie passant à travers la matière. Vous ne vous voyez pas vous-même, mais vous voyez la manifestation de la vie dans votre corps physique. Si vous pouvez bouger votre main, vous pouvez voir la manifestation du fait d’être vivant. Si vous entendez votre voix, vous entendez la manifestation du fait d’être vivant. Vous voyez votre propre corps physique, et vous le voyiez alors que vous aviez de petites mains et une peau très fraîche, puis de grosses mains. Vous voyez tous ces changements dans votre propre corps physique, mais vous sentez encore que vous êtes la même personne.

La meilleure description de ce que vous êtes que je peux faire, c’est que vous êtes une force de vie qui transforme tout. Cette force fait mouvoir chaque atome de votre corps physique. Cette force crée chaque pensée. L’esprit de la vie s’exprime au moyen de votre corps physique, et votre corps physique peut dire : «Je suis vivant», parce que cette force de transformation vit dans chaque cellule de votre corps physique. Cette force a la conscience de percevoir une entière réalité, cette force sent toutes choses. Votre corps physique vous perçoit maintenant. Votre corps peut vous sentir, et quand votre corps vous sent, il entre en extase. Votre mental peut aussi vous sentir, et quand votre mental vous sent, vous pouvez éprouver un amour et une compassion si intenses, que vous ne pensez plus.

Je vois mon corps physique comme un miroir où la vie, grâce à la lumière, peut se voir elle-même. Je vois mon corps physique comme l’évolution de la vie. La vie évolue, elle fait pression sur la matière, elle crée. La création de l’humanité n’est pas achevée. La création de l’humanité se produit maintenant dans votre corps physique. Cette force vous aide à évoluer. Cette force vous fait percevoir, analyser, rêver, et créer une histoire au sujet de tout ce que vous percevez.

La vie est cette force que Dieu utilise pour créer toute chose à tout instant. Il n’y a pas de différence entre les humains, les chiens, les chats, les arbres. Tout est mû par la même force de vie. Selon mon point de vue, je suis cette force. Grâce à la vie, je crée mon art, je crée toute mon expérience, et c’est stupéfiant. A cause de moi, j’ai des émotions. A cause de moi, je crée de la connaissance, et je peux parler. A cause de moi, je crée l’histoire. La force qui me fait penser et raconter mon histoire, est la même force qui vous fait lire et comprendre. Il n’y a pas de différence, et cela se produit maintenant. Je me vois vieillir, et je sais qu’un jour je quitterai ce corps physique. Quand je quitterai ce corps physique, le corps retournera à la terre, mais la vie ne peut être détruite. La vie est éternelle. Il fut très clair pour moi, quand je fis ma rencontre avec la vérité, que la vie est une force unique agissant dans des milliards de directions dans la création de l’univers. Cette force ne meurt jamais. Nous sommes la vie, et la vie est immortelle. Nous sommes indestructibles, et je pense que c’est une très bonne nouvelle.

Une fois que votre oeil spirituel s’est ouvert, vous voyez le rêve de votre vie, vous voyez combien de fois vous avez gaspillé votre vie en intérêts mesquins, en jouant avec ce drame insensé et insignifiant. Vous voyez comment vous vous empêchez de jouir d’une réalité d’amour, une réalité de joie.

Nous ne sommes tous qu’un seul être vivant, et nous venons du même endroit. Il n’y a aucune différence entre nous; nous sommes pareils. Vous pouvez regarder votre main, et voir qu’il y a cinq doigts. Si vous fixez votre regard sur un doigt à la fois, vous pouvez croire qu’ils sont différents, mais c’est une seule main. C’est la même chose avec l’humanité. Il y a seulement un être vivant, et cet être est une force qui meut chacun de nous, comme un doigt d’une main. Mais tous les doigts appartiennent à une seule main. Les humains partagent le même esprit; nous partageons la même âme. Il n’y a pas de différence entre moi et vous - pas à mes yeux. Je sais que je suis vous, et je n’ai aucun doute parce que je peux voir de cette façon.

Derrière votre histoire, il y a le vous véritable, et il est plein d’amour. La bonté est juste là, parce que ce que vous êtes est bonté. Vous n’avez pas à essayer d’être bon; vous devez juste cesser de prétendre être ce que vous n’êtes pas. Vous êtes un avec Dieu, et cette union est sans effort. Dieu est ici, et vous pouvez sentir la présence de Dieu. Bien sûr, si vous ne ressentez pas la présence de Dieu, vous devez vous détacher de l’histoire, parce que la seule chose qui s’interpose entre vous et Dieu, c’est votre histoire.

Quand vous vous êtes vous-même trouvé, que vous avez découvert qui vous êtes vraiment, vous ne pouvez expliquer ce que vous êtes, parce qu’il n’y a pas de mots pour le traduire. Si vous utilisez la connaissance, vous ne savez jamais qui vous êtes, mais vous savez ce que vous êtes parce que vous existez. Vous êtes vivant, et vous n’avez pas besoin de justifier votre existence.

Don Miguel Ruiz et Janet Mills
[Guy Trédaniel Editeur]
Enregistrer un commentaire